DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La fusillade d'Espoo en Finlande : probablement une vengeance sentimentale

Vous lisez:

La fusillade d'Espoo en Finlande : probablement une vengeance sentimentale

Taille du texte Aa Aa

Les enquêteurs en sont pratiquement persuadés : la fusillade qui a fait jeudi six morts en Finlande près d’Helsinki est une vengeance sentimentale. Le tireur présumé, Ibrahim Shkupolli, 43 ans, avait tué ce matin quatre employés d’un centre commercial d’Espoo avant que la police ne découvre son ex-femme tuée par balle chez elle. Elle-même travaillait dans le supermarché du centre commercial.
“Ce matin il y a vait la grande foule des fêtes de fin d’année affirme un témoin de la scène, et
énormément de gens pleuraient après la fusillade; les vendeurs étaient paniqués”.

Près de 4.000 personnes se trouvaient dans le centre commercial jeudi matin. Le suspect, déjà condamné pour violences à mains armées a finalement été retrouvé mort chez lui à Espoo à la mi-journée : il s’est probablement donné la mort.

“Nous avons reçu de nouvelles informations sur la sixième victime, affirme le responsable de l’enquête, l’inspecteur Seppo Ruotsalainen, et à la lueur des premières constatations, il se pourrait bien que ce soit le suspect lui-même”.

Deux tueries perpétrées en 2007 et 2008 dans deux établissement scolaires, avaient causé la mort de 19 personnes, soulevant la question du malaise de la jeunesse finlandaise dans un pays qui reste peu exposé à la criminalité.