DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvelles manifestations réprimées à Téhéran

Vous lisez:

Nouvelles manifestations réprimées à Téhéran

Taille du texte Aa Aa

La police iranienne aurait fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser la foule des manifestants de l’opposition dans le centre de Téhéran. La police avait interdit tout rassemblement et menacé d’intervenir sans ménagement. Les autorités iraniennes ont par ailleurs démenti l’envoi de troupes et de blindés dans la capitale.

Hier, le ministre des Renseignements a accusé les dirigeants de l’opposition Mirhossein Moussavi et Mehdi Karroubi d‘être liés à des ennemis étrangers et des groupes contre-révolutionnaires :“Les cerveaux de ces groupes ont été identifiés. Certains ont été arrêtés. Nous attendons maintenant que le système judiciaire prenne des décisions fortes à leur encontre”.

Des centaines de milliers d’iraniens avaient manifesté mercredi dans la capitale pour soutenir le régime et dénoncer le complot que méneraient les chefs de l’opposition. Ces deniers selon l’agence de presse IRNA auraient quitter la capitale dans la crainte de représailles. Des informations démenties par leurs proches.