DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Attentat suicide au Pakistan : le gouvernement critiqué

Vous lisez:

Attentat suicide au Pakistan : le gouvernement critiqué

Taille du texte Aa Aa

Le gouvernement pakistanais est sur la sellette au lendemain de l’attentat suicide en plein match de volley-ball dans le village de Shah Hasan Khan.

Les villageois continuent de fouiller les décombres des maisons attenantes au terrain de sport. Leurs toits se sont effondrés, soufflés par l’explosion. La police s’attend à trouver d’autres corps.

Le bilan s’est alourdi à 95 morts, des blessés étant décédé dans la nuit à l’hôpital de Lakki Marwat.

Parmi les rescapés, la colère gronde contre un gouvernement non seulement incapable de garantir la sécurité dans le pays, mais aussi totalement absent dans cette zone tribale isolée.

“Nous ne sommes pas satisfaits de la réaction du gouvernement, commente l’un d’eux. Personne n’est encore venu nous aider. Nous voulons que le gouvernement s’occupe des gens affectés par cet attentat et les aide à reconstruire leurs maisons.”

Cet attentat n’a pas été revendiqué mais la police l’attribue aux rebelles talibans retranchés dans la province voisine du sud Waziristan, où l’armée mène une vaste offensive.