DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un quart des électeurs islandais signe une pétition contre la loi Icesave

Vous lisez:

Un quart des électeurs islandais signe une pétition contre la loi Icesave

Taille du texte Aa Aa

En Islande, 56 000 personnes ont signé une pétition pour s’opposer à la loi Icesave. 56 000 personnes, cela représente le quart des électeurs du pays.
La loi Icesave prévoit le remboursement de près de 4 milliards d’euros à des épargnants néerlandais et britanniques, affectés par la faillite de la banque en ligne Icesave en pleine crise financière.

Les protestataires sont donc des contribuables qui refusent de payer pour les erreurs des banques. Et ils ont remis leur pétition ce samedi, au président islandais. “Nous sommes en mesure de défendre nos arguments devant le président”, explique Magnus Arni Skulason, responsable du mouvement de contestation. Il ajoute : “c’est ainsi qu’on lui a remis cette pétition, pour lui demander de rejeter le projet de loi Icesave. Rien que le taux d’intérêt lié au remboursement permettrait de faire tourner notre système de santé pendant six mois.”

Le chef de l’Etat ne s’est pas encore prononcé sur la ratification ou non de cette loi impopulaire. Le problème, c’est que, dans cette affaire, les épargnants britanniques et néérlandais ne lâchent pas le morceau. Ils exigent d‘être remboursés. Bref, le dossier est délicat. Et dans ces conditions, le Fonds monétaire international (FMI) refuse de verser l’argent promis au gouvernement islandais pour appuyer sa sortie de crise.