DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Psychose dans les aéroports américains

Vous lisez:

Psychose dans les aéroports américains

Taille du texte Aa Aa

La nervosité reste palpable dans les grands aéroports aux Etats-Unis, malgré le renforcement des contrôles des passagers. Une alerte à la sécurité a eu lieu à l’aéroport de Newark, dans le New Jersey, l’un des plus fréquentés du pays. Un homme a pénétré dans une zone sécurisée sans être passé par les portiques, et un terminal a été évacué par précaution. Pendant six heures, les vols ont été suspendus.

Partout dans le monde, les passagers à destination des Etats-Unis sont contrôlés de près, conséquence de l’attentat manqué contre le vol Amsterdam-Detroit le jour de Noël. Les passagers originaires ou en provenance de 14 pays, considérés comme des soutiens au terrorisme par les Américains, sont spécialement surveillés. Dans le collimateur se trouvent notamment le Nigeria, le Yémen, la Somalie, et même l’Algérie et le Liban.

En Europe, plusieurs aéroports comme celui de Francfort ont élevé leur niveau d’alerte. “Les mesures de contrôle ont été renforcées, confirme une responsable de la police de l’aéroport. Les passagers peuvent s’attendre à être contrôlés plus d’une fois, ainsi que leurs bagages”. Les Etats-Unis ont recommandé un recours accru aux technologies de contrôle avancées, comme les scanners corporels. En attendant, les mesures de contrôle classiques ne dérangent pas cette passagère. “C’est pour notre sécurité”, dit-elle.
Le scanner corporel, équipement de sécurité très controversé, sera l’objet de débats lors d’un sommet européen en Espagne le 20 janvier.