DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Philippines : le principal suspect du massacre de Maguindanao plaide non coupable

Vous lisez:

Philippines : le principal suspect du massacre de Maguindanao plaide non coupable

Taille du texte Aa Aa

Andal Ampatuan Junior, maire d’une petite ville du sud et fils du gouverneur de la province de Maguindanao comparaissait devant un tribunal spécial ce mardi à Manille. Il est le principal suspect de la tuerie du 23 novembre. Son avocat a plaidé non coupable et a demandé sa remise en liberté sous caution. La séance a été ajournée au 13 janvier.

Andal Ampatuan Junior est soupçonné d’avoir ordonné l’exécution, le 23 novembre dernier, des 57 membres d’un convoi qui allait enregistrer la candidature d’un opposant à son père aux élections de mai. 30 journalistes figurent parmi les victimes qui ont été retrouvées dans une fosse commune creusée à la hâte.

La présidente des Philippines, Gloria Arroyo, s‘était aussitôt désolidarisée de ces gênants alliés politiques et avait imposé la loi martiale dans l‘île. Depuis, la milice du gouverneur Ampatuan a été démantelée. Le patriarche du clan, son frère et ses trois fils ont été arrêtés.

La tuerie avait suscité une profonde indignation aux Philippines, où plus d’une centaine de clans rivaux, dotés de milices privées, règlent leurs comptes en toute impunité. De vastes manifestations avaient dénoncé l’intimidation quasi systématique des opposants et des journalistes.