DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Progression du chômage moins élevée que prévu en Allemagne en 2009

Vous lisez:

Progression du chômage moins élevée que prévu en Allemagne en 2009

Taille du texte Aa Aa

Le chômage en Allemagne s’est établi à 8,2% de la population active en 2009 ; c’est plus qu’en 2008 mais la progression est moins importante que la crise le laissait craindre. Il est vrai que le recours massif au chômage partiel en Allemagne – subventionné par les entreprises et le gouvernement – a largement préservé le marché de l’emploi des effets de la crise.
“Le travail partiel a aidé le marché du travail jusqu‘à maintenant, a déclaré le responsable de l’agence fédérale pour l’emploi, Frank-Jürgen Weise, mais ceci n’aura qu’un temps, déjà les entreprises annoncent qu’elles ne feront plus l’effort financier et qu’elles devront licencier des salariés”.
En 2009 en Allemagne, le chômage a touché en moyenne 155.000 personnes de plus que l’année précédente.
Avec 3 millions 280.000 chômeurs en décembre dernier, l’Allemagne est moins touché par le chômage que l’Espagne qui affiche près de 4 millions de demandeurs d’emplois.
L‘économie espagnole reste engluée dans une récession profonde, le PIB a enregistré six trimestres consécutifs de contraction, et le gouvernement ne s’attend pas à une sortie de crise avant la fin du premier semestre 2010. Et pour l’analyste macro-économique Enrique Quemada,
c’est l’importance du secteur de la construction qui explique la situation actuelle de l‘économie espagnole.
“L’Europe va laisser la crise derrière elle car la France et l’Allemagne vont le faire, ce sont les deux moteurs de l‘économie européenne. Mais l’Espagne a un problème structurel de dépendance à l’industrie de la construction qui représente 26% de l‘économie”.
Le nombre de chômeurs a augmenté de plus de 25% en 2009 en Espagne mais le rythme de progression du chômage s’est ralenti en fin d’année dernière.