DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie : crainte d'une "chasse aux immigrés" noirs en Calabre

Vous lisez:

Italie : crainte d'une "chasse aux immigrés" noirs en Calabre

Taille du texte Aa Aa

Affrontements entre immigrés noirs protestant violemment contre des agressions et des actes racistes et policiers blancs. La scène à Rosarno dans le sud de l’Italie remonte à jeudi soir et préoccupe le HCR Haut Commissariat de l’Onu pour les réfugiés qui a dit ce vendredi craindre une “chasse aux immigrés”.

Des centaines d’ouvriers agricoles d’origine africaine ont incendié des voitures et brisé des vitrines pour s’insurger contre l’agression dont plusieurs d’entre eux ont été victimes. D’où l’intervention de la police.

Ce vendredi soir, deux immigrés ont été blessés par balle. Plus tôt dans la journée, un sit-in a réuni environ 2000 immigrés dans le centre de Rosarno tandis que des dizaines d’habitants demandaient qu’ils soient éloignés de la ville.

“Nous recueillons des vêtements pour eux. Mon père travaille pour eux et il recueille des vêtements. Et après, ils nous attaquent avec des bâtons à cause d’un cas de brutalité”, s’indigne une résidente.

L’antenne italienne du HCR a estimé que les autorités devaient commencer par rechercher les auteurs de l’agression contre les immigrés.
Il s’agiraient de jeunes Italiens qui aurait tiré avec une carabine à air comprimé.

“Ici, il y a du racisme, déplore un immigré. A Milan, ce n’est pas comme ça”. (…) Nous avons des problèmes (avec la Ndrangheta, la mafia calabraise) et nous avons aussi des problèmes de conditions de vie”.

Le principal syndicat italien, la CGIL, a dénoncé l’emprise de la mafia surtout dans le sud de l’Italie sur ces immigrés massivement employés dans l’agriculture et payés autour de 25 euros par jour.