DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

USA : le Nigérian Umar Farouk Abdulmutallab comparaît devant la justice

Vous lisez:

USA : le Nigérian Umar Farouk Abdulmutallab comparaît devant la justice

Taille du texte Aa Aa

Ne pas s’enfermer dans une peur alimentée par des terroristes. C’est aussi le message que le président américain a fait passer alors que le Nigérian Umar Farouk Abdulmutallab comparaît aujourd’hui devant le tribunal fédéral de Détroit aux Etats-Unis pour l’attentat manqué de Noël.

Le jeune homme, qui a été sévèrement brûlé en tentant de se faire exploser lors du vol Amsterdam-Détroit, “risque la prison à vie s’il est reconnu coupable d’avoir utiliser une arme de destruction massive”, a indiqué le ministère de la Justice.

Concernant les défaillances sécuritaires dans cette affaire, le chef de la Maison blanche a annoncé une série de réformes du renseignement et de la sécurité aérienne. “Nous allons renforcer nos défenses, mais nous n’allons pas succomber à une mentalité d’assiégés qui sacrifierait la société ouverte et les libertés et valeurs que les Américains chérissent. (…) Nous développons de nouvelles technologies et procédures de contrôles. Nos adversaires vont chercher de nouvelles manières de s’y soustraire, comme l’a montré l’attaque de Noël. Dans la course sans fin pour protéger notre pays, nous devons être devant un adversaire habile”.

Le président des Etats-Unis a mentionné la nécessité, pour le renseignement, d’enquêter systématiquement sur toutes les pistes liées à des menaces prioritaires, de faire circuler plus rapidement les rapports sur ces menaces et de renforcer ses capacités d’analyse.
Autant d’attitudes qui ont fait défaut dans le cas du vol Amsterdam/Détroit, 8 ans après les attentats du 11 septembre et malgré des milliards de dollars investis pour la sécurité.