DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

1 mort et 9 blessés après les tirs contre l'équipe du Togo

Vous lisez:

1 mort et 9 blessés après les tirs contre l'équipe du Togo

Taille du texte Aa Aa

L‘équipe nationale de football togolaise toujours sous le choc, après la fusillade dont elle a été victime. Le chauffeur de l’un des bus de la délégation est mort et neuf personnes ont été blessées, autant dire qu’Emmanuel Adebayor et ses camarades n’ont plus la tête à disputer la Coupe d’Afrique des Nations. Leur bus a été mitraillé à la frontière entre le Congo-Brazzaville et l’Angola par des rebelles du front de libération de Cabinda, une province séparatiste de l’Angola, depuis l’indépendance du pays.

Pas de quoi remettre en cause l’organisation de la CAN selon Gonçalves Muandumba, le ministre angolais des Sports. “Cela ne va pas affecter la securité” de la compétition, a-t-il dit.

Le Togo devait débuter la Coupe d’Afrique des Nations à Cabinda lundi contre le Ghana. Les matchs prévus dans la localité pourraient être déplacés mais pas annulés. Les joueurs togolais, eux, n’ont plus qu’une envie : rentrer chez eux, ils pensent surtout à leurs camarades, le défenseur Akakpo et le gardien Obilalé, tous deux blessés par balles dans l’attaque.