DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les immigrés à nouveau pris pour cible en Calabre dans le sud de l'Italie

Vous lisez:

Les immigrés à nouveau pris pour cible en Calabre dans le sud de l'Italie

Taille du texte Aa Aa

Le gouvernement a déployé des renforts sur place et commencé à transféré certains d’entres eux dans des centres d’accueils notamment à Crotone, Bari ou Brindisi pour tenter de résoudre la crise.

Une véritable chasse à l’homme a été mené notamment hier à Rosarno où des violences ont eu lieu après des premiers heurts jeudi soir. Les immigrés ont manifesté pour protester contre l’agression de plusieurs d’entres eux victimes de tirs de fusil à air comprimé.

Ils ont reçu le soutien de Roberto Saviano, l‘écrivain anti-Camorra auteur du célèbre Gomorra :
“Les immigrés ont été les seuls ces dernières années à s‘élever contre le pouvoir de la mafia. Bien sur les méthodes utilisées peuvent être critiquées notamment le fait de brûler des voitures ou de se battre car ce n’est pas une solution mais il faut regarder au delà. Parce que dire non dans ces régions c’est vraiment dangereux, mais je suis disposé à croire et même peut être à rêver que les futures générations d’italiens avec des parents et des grands-parents africains réussiront à rompre cette loi de l’omertà et de soumission aux organisations criminelles”.

Ces violences ont fait au moins 67 blessés dont le dernier ce matin. Six immigrés sont encore hospitalisés. Il y a eu aussi des arrestations.

Le rôle de la mafia est pointé du doigt. L’Onu dénonce des conditions proches de l’esclavage. Les immigrés généralement clandestins récoltent chaque année des clémentines et des mandarines souvent sans être payés ou très peu.

Ils seraient plus de 4000 selon la presse italienne.