DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le doute subsiste quant à la participation du Togo

Vous lisez:

Le doute subsiste quant à la participation du Togo

Taille du texte Aa Aa

Le coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des Nations va être donné aujourd’hui, avec toujours beaucoup de doutes sur la participation de l‘équipe du Togo.

Officiellement, les joueurs togolais devraient rentrer chez eux, rappelés par leur gouvernement qui a décrêté trois jours de deuil national.

Mais certains ont exprimé, dans la presse française, leur volonté de rester en Angola, pour ne pas donner satisfaction aux rebelles : les séparatistes du Front de libération de l’encalve de Cabinda (Flec) qui ont attaqué la délégation vendredi. Le gardien Kodjovi Obilalé a été transféré dans un hôpital d’Afrique du sud. Il a reçu deux balles dans le bas du dos.

“Il est conscient et dans un état stable. Nos collègues angolais ont bien pris soin de lui, il est maintenant dans notre service traumatologie”, indique le directeur de l’hôpital.

En revanche, l’attaché de presse et l’entraîneur adjoint de l‘équipe ont succombé à leur blessures. le décès du chauffeur de bus, annoncé dès vendredi, n’a finalement pas été confirmé.

Pour le président de la FIFA, il ne faut pas céder au chantage des rebelles : “n’oubliez pas que nous avons organisé l’an dernier trois compétitions en Afrique, sans incidents. En Egypte, au Nigeria, en Afrique du Sud. Donc nous gardons l’espoir que le football soit plus fort que la violence et c’est pour ça que la coupe d’Afrique des Nations doit avoir lieu.”

La CAN doit donc débuter aujourd’hui avec la rencontre Angola-Mali. Le Togo est censé rentrer en lice demain contre le Ghana.
De son côté, le Front de libération de l’enclave de Cabinda a réitéré ses menaces d’attentats.