DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Retour au calme à Rosarno

Vous lisez:

Retour au calme à Rosarno

Taille du texte Aa Aa

Le calme revient à Rosarno en Italie après le départ de plus de 900 ouvriers agricoles immigrés. Ils ont été évacués par la police et quelque 200 autres seraient sur le départ. Signes du retour au calme : les barricades érigées par la population ont été levées, l’occupation de la mairie par des habitants a pris fin.

“Je veux partir parce que je ne veux pas de problèmes. Je veux partir mais je n’ai pas d’argent pour partir. Comment je fais?”, raocnte cet immigré.

“Non, je reste ici, je ne veux pas partir”, dit celui-là. “Je resterai toujours ici pour le travail”.

Tout a commencé jeudi lorsque des immigrés ont manifesté pour protester contre les violences commises à leur encontre. Ce rassemblement avait été suivi, le lendemain, d’exactions de la population à leur encontre. Plus de deux cents policiers avaient été appelés en renfort pour ce week-end.

“L‘état n’intervient pas? Qu’est-ce qu’ils font? L‘état n’aurait pas dû envoyer ailleurs les immigrés, il aurait du les protéger”, dit cet habitant de Rosarno qui a pris la défense des ouvriers agricoles.

Samedi après-midi, une manifestation de soutien en faveur des immigrés s’est déroulée à Rome près du siège du ministère de l’Intérieur. Un policier a été légèrement blessé par des jets de pierres.

Quelque 4.000 immigrés sont employés chaque année, pour la plupart illégalement, à Rosarno pour la cueillette des agrumes.