DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Togo en deuil national après la fusillade meurtrière contre son équipe de football

Vous lisez:

Le Togo en deuil national après la fusillade meurtrière contre son équipe de football

Taille du texte Aa Aa

Cette dernière a regagné le pays hier soir après avoir envisagé un temps de participer à la Coupe d’Afrique des Nations. Les autorités ont exigé ce retour. Une décision saluée par les habitants de Lomé la capitale.

“Je pense que le gouvernement a eu raison de décrété un deuil national. Je suis moi-même en deuil. Je epnse que nous devriosn prier dans nos églises et nos mosquées pour nous frères disparus afin qu’ils restent auprès de nous”, dit le premier.

“Si on décide d’organiser trois jours de deuil national c’est normal et même c’est bien que le Président de la République et le Premier ministre aient eu le courage de rapatrier nos frères parce qu’on ne sait pas ce qui peut arriver après cette tuerie”, explique le second.

L’entraîneur adjoint et l’attaché de presse de l‘équipe ont été tués vendredi par des militants du FLEC, des séparatistes réclamant l’indépendance de la Cabinda, une enclave pétrolière angolaise séparée du reste de l’Angola par une partie de la République Démocratique du Congo.

Le ministre chargé de la Cabinda a annoncé l’arrestation de deux personnes dans le cadre de l’enquête ouverte après l’attaque. Il a également deamndé des mandats d’arrêts internationaux à l’encontre de certains membres des FLEC vivant en exil à l‘étranger notamment en France.

Sur le plan sportif, le Togo devait être disqualifé officiellement par forfait lors de son premier match de la CAN contre le Ghana.