DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Iran: l'assassinat d'un professeur de physique nucléaire déchaîne les réactions

Vous lisez:

Iran: l'assassinat d'un professeur de physique nucléaire déchaîne les réactions

Taille du texte Aa Aa

On ne saura peut-être jamais qui a voulu la mort de Massoud Ali Mohammadi, professeur de physique nucléaire de renom en Iran.
Téhéran soupçonnent les États-Unis, Israël ou encore les moudjahidines du peuple, opposants du régime iranien en place. Le professeur de physique des particules aurait fait partie d’une liste de personnes surveillées de près dans un contexte international tendu vis-à-vis du programme nucléaire iranien. Mais les États-Unis et le conseil iranien de la résistance ont démenti toute implication.

“L’enquête ne fait que commencer” ont commenté laconiquement les autorités, “plusieurs organisations vont travailler ensemble, il y plusieurs hypothèses”…

Une autre piste est effectivement évoquée. Le professeur aurait été un partisan modéré de Mir Hossein Moussavi, chef de file de la contestation qui secoue l’Iran depuis la réélection de Mahmoud Ahmadinejad. Difficile de s’y retrouver comme l’explique cet étudiant:
“Considérant les récents incidents qui sont arrivés dans le pays, il y a un tel chaos, c’est normal que chacun mette de l’huile sur le feu. “

L’explosion de la moto piégée qui a visé le professeur de physique nucléaire aurait fait d’autres victimes et a causé de sérieux dégâts.

A noter qu’en juin dernier, un autre physicien nucléaire a disparu lors d’un pèlerinage à la Mecque. Téhéran avait accusé l’Arabie saoudite et les Etats-Unis.