DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Haïti : auprès des innombrables blessés

Vous lisez:

Haïti : auprès des innombrables blessés

Taille du texte Aa Aa

Après la catastrophe, l’urgence consiste aussi à soigner les innombrables blessés. A Port-au-Prince, un hôpital de fortune a été érigé : un refuge bien insuffisant face à l’ampleur des besoins. L’hôpital central et plusieurs autres établissements de la capitale ne fonctionnent plus en raison des dégâts qu’ils ont subi.

“Le bâtiment de notre clinique s’est effondré, un bâtiment solide avec un toit solide, raconte un ophtalmologue américain installé à Haïti. On a cinq collègues qui ont été blessés, certains plus grièvement que d’autres. Ma collègue qui se trouve ici est la plus sévèrement touchée.”

Beaucoup de traumatismes et de fractures… Avec les moyens adéquats, certains patients auraient pu être facilement soignés comme le souligne Cécile Letupe, une infirmière française : “ce monsieur a du avoir un écrasement du pied avec un bloc de béton, il a été amputé à vif, sans anesthésie. Et malheureusement, ce patient risque de s’infecter parce qu’il n’y a plus de médicaments, il n’y a plus d’antibiotiques; donc, la fin de ce patient risque d‘être vraiment tragique.”

Les médecins manquent de tout. Une situation d’autant plus délicate dans un pays pauvre, déjà frappé par une crise sanitaire, comme le souligne Dr Eric Laroche, représentant de l’Organisation mondiale de la santé : “la population était déjà frappée par les inondations, les cyclones, le choléra, la malnutrition. Les cas de sida sont assez nombreux dans le pays. Tous ces aspects forment un cocktail explosif qui vous fera échouer si vous n‘êtes pas préparés au pire.”

Dans les rues, le même spectacle. Les équipes médicales font ce qu’elles peuvent pour soulager les blessés. Leur tâche est quasiment impossible alors que l’aide internationale n’a pas encore été acheminée jusqu’ici.