DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'aéroport de Port-au-Prince : un goulet d'étranglement pour l'aide internationale

Vous lisez:

L'aéroport de Port-au-Prince : un goulet d'étranglement pour l'aide internationale

Taille du texte Aa Aa

L’effort humanitaire a beau être massif – l‘équivalent de 280 millions d’euros à ce stade – le manque de coordination au sol pose cruellement problème. Quand un avion parvient à atterrir, sa cargaison n’est pas prise en charge.

Hier, les Etats-Unis ont été officiellement chargés de faire fonctionner l’aéroport, dont la tour de contrôle a été détruite.

“La priorité, explique le lieutenant général américain Ken Keen, c’est la poursuite de la recherche de survivants, et l’acheminement de l’aide médicale et alimentaire aussi vite que possible aux zones qui en ont besoin.”

Une vingtaine d’hélicoptères américains ont été acheminés par mer jusqu’en Haïti. Ils ont commencé à larguer des kits alimentaires et médicaux d’urgence dans les zones difficiles d’accès.

Quatre jours après le séisme, la population s’impatiente et la frustration menace de virer à tout instant à l‘émeute. D’ici lundi, 10 000 soldats américains seront déployés pour faire régner l’ordre.