DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cinq jours après le cataclysme, des miraculés

Vous lisez:

Cinq jours après le cataclysme, des miraculés

Taille du texte Aa Aa

Des décombres de l’hôtel Montana, les pompiers ont extrait la propriétaire de cet établissement de luxe de la capitale haïtienne. Cette femme de 62 ans n’est pas blessée, elle est seulement déshydratée, après 100 heures passée sous des amas de béton.

Ici, c’est une étudiante qui est sauvée à l’université par les secouristes américains, après 30 heures d’efforts.

“On a un gros ballon de pression, et puis l’air sort enfin, explique l’un d’eux. Après, c’est la fatigue qui s’abat sur nous, on est épuisé.”

Et quand les équipes de recherches israéliennes sortent le directeur administratif des décombres du centre des impôts, c’est l’explosion de joie pour sa famille et les Haïtiens qui attendent depuis des heures la libération de ce miraculé. Avec les heures qui passent, ils savent que c’est l’un des derniers.