DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'enfer aux portes de la république dominicaine

Vous lisez:

L'enfer aux portes de la république dominicaine

Taille du texte Aa Aa

Nous sommes à Jimani, la première ville dominicaine après la frontière, à 280 kilomètres de Port-au-Prince. L’hôpital Meleciano est débordé par l’arrivée des victimes haïtiennes. La structure, qui dispose de 30 lits seulement, a vu affluer quelques 300 blessés depuis mardi.

“On a pas dormi depuis hier, explique un médecin, et nos opérations principales sont des amputations, nous lavons aussi des blessures qui n’ont pas été désinfectées depuis plusieurs jours.”

Gangrène, septicémie sont désormais les dangers qui menacent les blessés. Pour les plus graves, les chances de survie sont minces. Même dans cet hôpital, le séisme continue de tuer.