DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le calvaire des blessés dans Port-au-Prince

Vous lisez:

Le calvaire des blessés dans Port-au-Prince

Taille du texte Aa Aa

C’est la course contre la mort, la lutte pour la vie devant un hôpital de Port-au-Prince, ou ce qu’il en reste. Une Haïtienne tente sans succès de faire hospitaliser sa fille: “Laissez la rentrer, vous voyez bien qu’elle est par terre”, crie-t-elle. Mais l’enfant n’est pas blessée assez gravement pour passer en priorité. Certains attendent depuis des jours avant d‘être pris en charge.

Ailleurs, les victimes sont soignées sous une tente offerte par la République dominicaine voisine.
Dans des conditions précaires, plusieurs meurent d’infection et de déshydratation. Les équipes de Médecins sans frontières affirment qu’elles n’ont jamais vu de blessures aussi graves. “On a dû recoudre une femme sans anesthésie, dit une femme chirurgien, et elle chantait. Elle chantait pour calmer la douleur”. Un navire avec 500 médecins et infirmières à bord a quitté samedi les Etats-Unis. Il dispose de 1.000 lits et de plusieurs salles d’opération, du matériel ultra performant mais encore dérisoire face à l’ampleur de la catastrophe.