DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tremblement de terre à Haïti : une opération humanitaire sans précédent

Vous lisez:

Tremblement de terre à Haïti : une opération humanitaire sans précédent

Taille du texte Aa Aa

Sur le terrain, les secouristes peinent à remplir leur mission. Le manque d’infrastructures et l’insécurité croissante compliquent leur travail. C’est ce qu’a expliqué un des membres du programme humanitaire européen Echo, Borja Miguélez, à notre envoyé spécial.

“A l’heure qu’il est, nous en sommes au cinquième jour d’intervention, une intervention d’une ampleur sans précédent à en croire les chiffres dont on dispose. Plus de 21 pays sont mobilisés, plus de 50 équipes, près de 2000 personnes et 200 chiens pour les recherches.

Les interventions sont très compliquées du fait de l‘état de délabrement de la ville et des conditions d’accès au reste du pays. Et il y a aussi les problèmes de sécurité qui nous ont obligés à évacuer plusieurs équipes de recherche pour éviter tout problème et tout risque à notre personnel. Et… pour cette raison, les journées de travail sont plus courtes que d’habitude. Mais nous y mettons tous nos efforts.”

Les rues sont jonchées de cadavres. L’odeur est pestilentielle. Impossible d’avancer un bilan définitif.

“Il n’est pas bon de se concentrer autant sur les chiffres. Il y a des milliers de personnes affectées et traumatisées. Les équipes de recherche n’ont jamais rien vu de pareil. Je ne crois pas qu’on arrivera à savoir un jour précisément combien de personnes sont mortes dans ce tremblement de terre, malheureusement.”

L’urgence reste les vivants et surtout les plus fragiles : femmes, personnes âgées, et enfants. 40% de la population haïtienne a moins de 14 ans. Une tranche démographique plus vulnérable aux infections et à la déshydratation que les adultes.