DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affaire Google : la Chine rejette les accusations américaines

Vous lisez:

Affaire Google : la Chine rejette les accusations américaines

Taille du texte Aa Aa

La Chine n’apprécie pas les remontrances des Etats-Unis concernant une censure sur internet. Elles sont infondées et préjudiciables aux relations sino-américaines, a jugé Pékin, par la voix de son chef de la diplomatie ce vendredi.

La veille, son homologue américaine Hillary Clinton avait plaidé pour un internet libre et réclamé la condamnation des responsables de “cyberattaques” dont a été victime le géant américain de l’internet, Google.

“Les pays qui restreignent le libre accès à l’information et violent les droits fondamentaux des utilisateurs de l’internet risquent de s‘écarter d’eux-mêmes des progrès du XXIe siècle, a souligné Hillary Clinton. En ce moment, les Etats-Unis et la Chine ont des vues différentes sur ce problème, et nous avons l’intention d’aborder ces différences systématiquement et de manière franche (…).”

La semaine dernière, Google avait menacé de cesser ses opérations en Chine, après des attaques informatiques massives venant selon le géant américain, de Chine et visant des militants des droits de l’homme dans ce pays, mais aussi en Europe et aux Etats-Unis.

Washington a cité la Chine, mais aussi l’Iran, l’Arabie Saoudite et l’Egypte parmi les pays imposant des filtres à internet ou attaquant les blogueurs