DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Barack Obama attaque les banques de front et fait plonger Wall Street

Vous lisez:

Barack Obama attaque les banques de front et fait plonger Wall Street

Taille du texte Aa Aa

Les marchés américains ont clôturé nettement dans le rouge hier soir et enregistré leur plus forte perte sur une séance depuis octobre dernier.

Soucieux de reprendre la main, deux jours après avoir perdu sa majorité qualifiée au Sénat, le président américain s’est voulu offensif. Il veut limiter l’activité des grandes banques qui se comportent comme si la crise n’avait pas eu lieu : “Si ces gens veulent la bagarre, c’est un combat que je suis prêt à avoir”.

Barack Obama veut interdire aux banques de posséder, d’investir ou de soutenir des fonds spéculatifs ce qui reviendrait à créer de nouveaux colosses aux pieds d’argile menaçant potentiellement l‘économie.

Ce plan encore vague devra avoir l’aval du Congrès. Le 14 janvier dernier, Barack Obama avait déjà annoncé un projet de taxation d’une cinquantaine de banques pendant 10 ans afin de récupérer les fonds publics dépenses pour sauver les banques.

Parmi elles, Goldman Sachs qui a multiplié par six son bénéfice en 2009 à plus de 13 milliards de dollars ce qui suscite la colère de ces manifestants. Ils appellent la banque à créer des emplois au lieu d’engraisser ses actionnaires ou de spéculer.