DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Haïti : l'impression de désunion européenne persiste

Vous lisez:

Haïti : l'impression de désunion européenne persiste

Taille du texte Aa Aa

Toujours sous le feu des critiques, Catherine Ashton envisage désormais de se rendre en Haïti. Cette semaine, la nouvelle chef de la diplomatie européenne était aux Etats-Unis pour y coordonner l’aide avec une Hillary Clinton que le monde entier avait vu sur le terrain, contrairement à Catherine Ashton, et c’est précisément ce que ses détracteurs lui reprochent. Au-delà de la polémique, la question qui se pose est celle de l’inaptitude de l’Europe à être plus unie et efficace dans l’urgence. D’où la relance de l’idée d’une force humanitaire de réaction rapide.

“Il est important de pouvoir s’appuyer sur un précédent – qu’il s’agisse d’Haïti ou d’autre chose – pour développer ces services sur le long terme”, estime un analyste européen.

L’Union européenne a promis une aide de près de 430 millions d’euros à Haïti mais continue d’agir en ordre dispersé. Lundi, tandis que Catherine Ashton présidera une réunion des ministres des Affaires étrangères, d’autres seront à Montréal pour préparer la conférence des donateurs et planifier la reconstruction du pays.