DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Haïti: la population quitte Port-au-Prince pour être relogée

Vous lisez:

Haïti: la population quitte Port-au-Prince pour être relogée

Taille du texte Aa Aa

Des départs en pagaille. Des centaines, des milliers d’Haïtiens sans-abris commencent à quitter Port-au-Prince. Les autorités locales ont prévu de les reloger dans ce qu’elles appellent des villages. Ils peuvent accueillir 10.000 personnes chacun, et sont installés en dehors de la capitale.

Le tremblement de terre aurait laissé près de 500.000 Haïtiens sans toit à Port-au-Prince, un million dans tout le pays selon les autorités.
Ceux qui restent continuent de s’organiser: 447 campements de fortune ont été recensés.

Neuf jours après le séisme, le bilan provisoire de la catastrophe est de 75.000 morts. Des fosses communes sont creusées à la hâte et les morts enterrés sans cérémonie, anonymement pour éviter les épidémies. Pas le temps pour l’instant de prendre en compte le souhait des survivants d’honorer leurs proches. Sur cette colline au nord de Port-au-Prince, on compte déjà quinze fosses.

Lieu stratégique pour s’occuper des deux millions de survivants sinistrés et des 250.000 blessés, le port. Il rouvre ce vendredi même si la sécurité et loin d‘être garantie et si les travaux ne font que commencer. Il faudra plusieurs semaines pour réparer le débarcadère. Hier, des navires français, néerlandais et américains ont tout de même pu décharger.

En attendant l’arrivée massive d’aide par voie maritime, compte tenu de la saturation de l’aéroport et de l‘état des routes, l’assistance humanitaire est aussi directement parachutée par des avions américains à la population haïtienne, comme dans la petite ville de Mirebalais, à une quarantaine de kilomètres au nord de Port-au-Prince.