DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le fabricant britannique d'un détecteur de bombes arrêté pour suspicion de fraude

Vous lisez:

Le fabricant britannique d'un détecteur de bombes arrêté pour suspicion de fraude

Taille du texte Aa Aa

Cela ressemble de plus en plus à une escroquerie magistrale. Pourtant, le gouvernement irakien persiste à croire en un détecteur de bombes controversé; sans doute pour sauver la face car il a dépensé l‘équivalent de 60 millions d’euros pour acquérir l’appareil en grand nombre. En tout cas, les experts britanniques contestent l’efficacité de ce détecteur de bombes. Le directeur de la société britannique qui le fabrique a même été arrêté.

“Cet instrument doit être utilisé par quelqu’un qui se trouve en alerte en permanence, a réagi le ministre irakien de l’Intérieur. Il y a beaucoup d’entreprises qui commercialisent ce genre d’appareils, et l’Irak est un bon marché pour cela”. Pour les autorités britanniques, le détecteur de bombes en question risque même de blesser ses utilisateurs. Il est donc désormais interdit d’exportation en Irak et en Afghanistan. Et son inventeur, l’homme d’affaires Jim McCormick est poursuivi pour suspicion de fraude et fausse déclaration. L’appareil de détection de bombes est surtout utilisé dans les barrages de sécurité à Bagdad, mais en août, octobre et décembre derniers, il n’a rien détecté du tout. Trois attentats au véhicule piégé contre des bâtiments publics ont fait 386 tués.