DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Présidentielle au Sri Lanka : la victoire contre la rebellion tamoule revendiquée par les 2 principaux candidats

Vous lisez:

Présidentielle au Sri Lanka : la victoire contre la rebellion tamoule revendiquée par les 2 principaux candidats

Taille du texte Aa Aa

Se faire réélire et rester au pouvoir : c’est l’objectif que le président du Sri Lanka sortant compte atteindre mardi lors des élections présidentielles. Mahinda Rajapakse, dont la popularité a explosé l’an dernier grâce à la victoire contre la rébellion tamoule espère en tirer profit.

Son principal adversaire pourrait bien contrecarrer ses plans. Il n’est autre que l’ancien chef des Armées. Sarath Fonseka a démissionné de ce poste en novembre. Il se présente dans les rangs de l’opposition. Il revendique lui aussi la victoire contre la rébellion séparatiste tamoule, qui fut proclamée en mai dernier.

Le conflit entre l’armée et les Tigres de libération de l’Eelam tamoul a fait entre 80 000 et 100 000 morts de 1972 à 2009.

L’année dernière l’armée a encerclé les rebelles séparatistes dans leurs derniers bastions du nord-est de l’île et leur a donné le coup de grâce en mai dernier.

Quelque soit l’issue du scrutin, les deux principaux candidats devront répondre aux accusations des Nations unies et des pays européens de crimes de guerre et de violations des droits de l’homme pendant cette phase finale du conflit.