DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rwanda: la France enquête sur les génocidaires

Vous lisez:

Rwanda: la France enquête sur les génocidaires

Taille du texte Aa Aa

Le génocide rwandais, c’est 800.000 morts entre avril et juillet 1994 et des criminels en liberté. Deux juges d’instructions français sont partis samedi enquêter à Kigali sur les cas de plusieurs Rwandais soupçonnés d’avoir participé à ce génocide et aujourd’hui installés en France.

Callixte Mbarushimana pourrait faire partie de la liste des juges français. C’est un Hutu recherché par Interpol pour génocide. Il habite Paris. Une enquête a été lancée contre lui en 2008.
Ancien employé de l’ONU au Rwanda, il ne veut pas parler de ce passé mais assume son rôle de secrétaire exécutif des Forces démocratiques de libération du Rwanda. Ce groupe est accusé d’avoir tué 700 civils l’an dernier en république démocratique du Congo.

Un autre employé de l’ONU au Rwanda pendant le génocide a tenté de faire tomber Mbarushimana. Gregory Alex dénonce le fait que cet homme soit toujours en liberté et l’inaction de la communauté internationale:
“Quelque chose aurait dû être dit et fait il y 15 ans, 10 ans, 5 ans, mais rien n’a été fait.”

Mbarushimana a continué de travailler pour l’ONU malgré les témoignages et les rapports sur ses actions pendant le génocide du Rwanda et l’exode des Tutsis. Il a déjà échappé plusieurs fois à la justice dans plusieurs pays pour vice de procédure ou autres.