DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le projet de ligne TGV entre Lyon et Turin divise les Italiens

Vous lisez:

Le projet de ligne TGV entre Lyon et Turin divise les Italiens

Taille du texte Aa Aa

Les pro comme les anti TGV Lyon-Turin ont manifesté chacun à leur manière ce week-end. Dimanche à Turin, plus d’un millier d’industriels, de commerçants et même d’ouvriers se sont rassemblés pour marquer leur soutien à cette ligne ferroviaire. Des responsables politiques de droite comme de gauche étaient aussi présents.
“La minorité a le droit de protester, même si cela peut porter préjudice, a indiqué le maire de Turin, membre du Parti démocrate. Mais cette minorité ne peut prétendre opposer son veto à ce projet, car en démocratie, il n’y pas de droit au veto”.

C’est avant tout l’impact sur l’environnement qu’aura la ligne TGV Lyon-Turin que dénoncent les anti. Ils étaient plusieurs dizaines de milliers à défiler samedi dans la vallée de Susa, à la frontière entre l’Italie et la France. Mais le projet de train à grande vitesse, lancé depuis des années, sera difficile à arrêter. Il prévoit de relier Paris à Milan en quatre heures au lieu de sept heures actuellement. Le percement d’un tunnel qui fera 58 km de long a commencé. Et pour apaiser les écologistes, les autorités soulignent que l’ouvrage permettra de sortir de la route jusqu‘à un million de camions par an.