DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Election présidentielle au Sri Lanka

Vous lisez:

Election présidentielle au Sri Lanka

Taille du texte Aa Aa

Après plus de 35 ans de guerre civile, les Sri Lankais élisent en paix leur président.
Près de 15 millions d‘électeurs sont appelés aux urnes. Deux candidats se présentent à eux.

Anciens alliés dans la bataille contre les Tigres Tamoul, le président Mahinda Rajapakse et son ancien chef des Armées, l’ex général Sarath Fonseka.

Mahinda Rajapakse, un nationaliste acharné issu de la majorité cinghalaise, a convoqué la présidentielle
deux ans avant le terme de son mandat pour profiter de la vague de soutien reçue après la victoire de l’Etat contre les rebelles Tamoul.

L’ex-général Fonseka, l’ancien plus haut gradé de l’armée sri lankaise, lui aussi considéré comme l’artisan de cette victoire, a ruiné ses plans en se présentant dans l’opposition après avoir démissionné de l’armée.

Quel que soit le gagnant, il devra faire face aux pressions de l’ONU et de la communauté internationale. Des accusations de crime de guerre pèsent contre les deux hommes.