DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Il y a 65 ans, la libération d'Auschwitz, le symbole du génocide des juifs par les nazis

Vous lisez:

Il y a 65 ans, la libération d'Auschwitz, le symbole du génocide des juifs par les nazis

Taille du texte Aa Aa

Le 27 janvier 1945, vers 15h, les soldats de la 60e armée du front ukrainien arrivent à Auschwitz-Birkenau, en Pologne, le plus grand camp de concentration et d’extermination du 3ème reich. 7000 survivants sont libérés ce jour-là. 10 jours plus tôt, les SS, face à l’avancée de l’Armée rouge avaient fait évacuer le camp à plus de 60 000 prisonniers épuisés et affamés. Des dizaines de milliers mourront durant “cette marche de la mort”

Cette année, à l’occasion des cérémonies du 65ème anniversaire de la libération du camp, les visiteurs pourront voir une exposition de photos et de lettres de ceux qui étaient là ce jour-là :

“Les documents exposés les plus émouvants sont probablement les lettres des officiers soviétiques qui ont été confrontés pour la première fois à l’horreur d’un camp de concentration, l’horreur de ce qui se passait à Auschwitz. Ils l’ont appelé “l’usine de la mort”, ils ont été profondément choqués par ce qu’ils ont vu” a expliqué une responsable de l’exposition.

Entre 1940 et 1945, 1,3 millions de personnes seront déportés à Auschwitz-Birkenau. Plus d’1 million y sont morts, dont 960 000 juifs. Tout ce que l’Allemagne nazie comptait d’horreurs fut concentré là. Jerzy Michnol avait une quinzaine d’années en 1945. Il est l’un des survivants de la marche de la mort, il se souvient : “une fois, on allait à la douche, ils nous ont fait mettre tout nu pour nous contrôler. Selon comment l’officier SS
tendait le doigt, on passait, ou pas. C’est tellement bouleversant quand votre destin dépend de la façon dont un SS tend le doigt…”

65 ans plus tard, les blessures ne sont pas refermées, l’antisémitisme n’est pas mort et le travail de mémoire se cultive partout.

Demain, vous pourrez suivre sur notre antenne les cérémonies grâce à notre envoyé spécial sur place.