DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Il y a 65 ans, la libération du camp nazi d'Auschwitz

Vous lisez:

Il y a 65 ans, la libération du camp nazi d'Auschwitz

Taille du texte Aa Aa

“Le 27 janvier 1945, c‘était un jeudi… “ Ce jeudi-là, jour de la libération du camp nazi d’Auschwitz-Birkenau, survivants de l’Holocauste, ex-soldats de l’Armée rouge, personnalités politiques l’ont commémoré dans un froid glacial.

65 ans après, l‘émotion et l’incompréhension face à l’indicible sont toujours aussi vives, le devoir de mémoire aussi impératif. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le polonais Lech Kaczinsky, le tchèque Jergy Bujek se sont recueillis.
Se souvenir, un devoir d’humanité, d’autant que les témoins de l’horreur qui s’est jouée ici peu à peu disparaissent. Une centaine de rescapés de plusieurs pays ont fait le déplacement à Auschwitz. Il y a cinq ans, ils étaient plus de 2000. Alors ce sont les murs, ou ce qui en restent qui parlent. Qui disent qu’ici plus d’un million d’hommes, de femmes et d’enfants ont été gazés ou sont morts de faim et d‘épuisement.