DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Papandréou : "la Grèce veut un appui des 27 plus politique que financier"

Vous lisez:

Papandréou : "la Grèce veut un appui des 27 plus politique que financier"

Taille du texte Aa Aa

Cela fait presque deux semaines que les agriculteurs grecs sont dans la rue. “L’argent pour les agriculteurs, pas pour les banquiers”, peut-on lire sur les banderoles qu’ils transportaient lundi encore lors de leur défilé.

Le Premier ministre grec au micro d’euronews espère que ces agriculteurs comprendront l’importance d’une réforme : “La façon dont le secteur est organisé, dit George Papandréou, ne le rend pas compétitif, et c’est une des raisons pour laquelle les agriculteurs protestent. Mais je pense qu’on aura un soutien parce que les gens comprennent qu’on a besoin de changement.”

Le Premier ministre a hérité d’un déficit public représentant près de 13% du PIB, la situation de la Grèce inquiète Bruxelles.

“Nous n’avons pas besoin d’une aide économique, mais politique du reste de l’Union européenne, rajoute George Papandréou, une sorte de solidarité parce que c’est une crise large, et pas seulement grecque. C’est une crise que tout le monde ressent, alors je pense que nous devons voir au niveau européen comment on peut sortir de la récession et relancer nos économies pour les rendre compétitives.”

Le nouveau gouvernement socialiste s’est fixé un objectif, réduire les dépenses et rétablir les finances publiques, une cure d’austérité qui risque de mal passer auprès de la population. Lundi la Grèce a regagné un peu de confiance auprès des marchés, son premier emprunt de l’année a suscité une forte demande.