DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ulster : Londres et Dublin donnent 48 heures aux partis pour trouver un accord

Vous lisez:

Ulster : Londres et Dublin donnent 48 heures aux partis pour trouver un accord

Taille du texte Aa Aa

La délicate question de la dévolution des transferts de pouvoirs de police et de justice menace les accords de Stormont sur la paix en Irlande du nord. Londres et Dublin donnent 48 heures aux protestants et aux catholiques qui se partagent le pouvoir pour s’entendre, sinon ils donneront leurs propres propositions.

Après deux jours de discussions vaines, le Premier ministre britannique a dû rester plus longtemps que prévu à Belfast. Aux cotés de son homologue irlandais Brian Cowen, Gordon Brow s’est dit optimiste : “Le chemin vers un accord existe, nous croyons qu’il est faisable pour les deux communautés d’arriver à un vote au parlement début mars, avec entrée en vigueur au début de mai.”

Depuis des années, protestants et catholiques tentent de résoudre leur différend sur ce transfert des pouvoirs de police et de justice de Londres vers Belfast, le seul bémol à l’application définitive des accords du Vendredi saint qui, en 1998, avaient mis fin à trente ans de troubles.