DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Recueillement et émotion pour les derniers survivants d'Auschwitz

Vous lisez:

Recueillement et émotion pour les derniers survivants d'Auschwitz

Taille du texte Aa Aa

Le rude hiver de 1945 ressurgit à la mémoire des derniers survivants d’Auschwitz, rassemblés hier en Pologne, pour commémorer la libération du camp de la mort par l’armée rouge.

Au milieu des rescapés de l’indicible, des personnalités politiques comme le premier ministre israëlien.

Occasion aussi pour les survivants de se retrouver une dernière fois sur le lieu de leur martyre, à l’image de Mathilde Cohen: “Cela fait ressurgir tout le passé, a-t-elle déclaré. Des souvenirs très tristes me reviennent, avoir laissé toute ma famille ici, être la seule à avoir survécu. Ma famille entière, ma mère, ma grand-mère, mon grand-père, ils sont tous morts ici”.

Pour le 60ème anniversaire de la libération du camp il y a 5 ans, plus de 2000 survivants avaient fait le déplacement. Ils n‘étaient qu’une centaine ce mercredi, octogénaires pour la plupart, venus mettre en garde les générations futures.

Mise en garde aussi du président du Congrès juif européen qui a brandi sans la nommer la menace potentielle de l’Iran: “L’holocauste, a dit Moshe Kantor, nous enseigne que la politique européenne d’apaisement face aux régimes fanatiques et aux leaders qui menacent l’harmonie mondiale et qui abusent leur propre peuple, et bien que cette politique est vouée à l‘échec”.

Au-delà des mots, les quelques images qui subsistent de cette époque sont bien suffisantes à raconter la seule vérité qui survivra à toutes les épreuves du temps et aux derniers rescapés eux-mêmes: plus d’un million de personnes ont péri dans ce camp, victimes de la haine d’un régime de destruction.