DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Davos 2010 marque la montée en puissance des économies émergentes


Business

Davos 2010 marque la montée en puissance des économies émergentes

Pour la première fois dans l’histoire, la production des économies émergentes gagne du terrain par rapport à celle des économies développées. Les conséquences de ce changement sont visibles à Davos. Le nombre de participants au Forum venant des BRIC : Brésil, Russie, Inde et Chine, représente auourd’hui 10% du total. Avec un modèle économique occidental discrédité et la situation de faiblesse d’après-crise de l’Europe et des Etats Unis, l’influence des participants des économies émergentes est de fait plus importante au sein des forums de Davos sur des sujets comme la libéralisation du commerce et la régulation financière.
“Je pense que les marchés émergents comme l’Inde et la Chine, affirme Vineet Nayar le Pdg de HCL Technologies, un des champions indiens des technologies, doivent être considérées de plusieurs points de vue. Premièrement, ce sont par eux-mêmes de très importants marchés et donc ils peuvent remettre le marché mondial sur les rails de la croissance. Donc il y a un attrait de ce point de vue. Et ensuite il y a une diversité dans l’innoVation qu’il ne faut pas perdre de vue.”
Le pouvoir d’achat des citoyens de ces pays augmente et ils sont plus nombreux à pouvoir se payer des choses qu’il sne pouvaient s’offrir auparavant. Mais comme le fait remarquer Hans-Paul Bürkner le Pdg de Boston Consulting Group, ils sont des milliards de pauvres qui espèrent et qui sont prêts à travailler dur pour pour avoir une existence décente.

Aider ceux qui luttent au sud pour consommer, favorise aussi à la reprise des économies occidentales. Et comme l’explique le patron du fonds d’investissement Lutetia Capital, Fabrice Seiman, l’irruption des marchés émergents sur le devant de la scène est la clé de la reprise mondiale.
“La redistribution de cartes au plan international est vraiment une des grandes leçons de la crise. Quand on voit que l’année dernier 2009 il y a 15 points d‘écart de croissance entre la Chine, plus 10%, et Allemagne, moins 5%, on comprend que il y a quelque chose qui est en train de se jouer. Et nous Européens on va devoir mettre les bouchées doubles”.

Il sont plus jeunes, meilleurs et plus rapides les pays émergents qui secouent l‘économie mondiale ainsi que l’ordre du jour de Davos. Depuis la forteresse alpine ils montrent la direction que nous devons suivre pour sortir de la crise.

Georges Papandreou dénonce les attaques spéculatives contre la Grèce

Business

Georges Papandreou dénonce les attaques spéculatives contre la Grèce