DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tony Blair devant ses juges pour justifier la guerre en Irak

Vous lisez:

Tony Blair devant ses juges pour justifier la guerre en Irak

Taille du texte Aa Aa

L’ancien Premier ministre britannique a commencé à comparaître ce matin à Londres devant une commission d’enquête au sujet de l’engagement britannique en Irak en 2003. Celui-ci était-il illégal ?

Les auditions doivent durer six heures, Tony Blair a commencé par expliquer que c’est le 11 septembre 2001 qui avait tout changé :

“Voici ce qui a fait changer mon calcul du risque. C‘était mon point de vue alors, c’est toujours mon point de vue. Le fait est qu’avec cet acte de terrorisme, plus de 3.000 personnes ont été tuées dans les rues de New York, un évènement absolument horrible. Juste après, j’ai pensé qu’on ne pouvait prendre aucun risque du tout avec ce sujet. Et pour une raison, notamment, c’est que l’on nous avait confié que ces gens utiliseraient des armes chimiques ou biologiques, ou nucléaires si ils le pouvaient. Cela a complètement changé notre évaluation des risques pour la sécurité. Et, pour être absolument clair, ce n‘était pas une position américaine, c‘était ma position et la position britannique”.

Sans résolution de l’ONU sur une intervention en Irak, les Etats-Unis, suivis de peu par le Royaume Uni, avaient envahi le pays le 20 mars 2003. Londres avait envoyé 45.000 hommes.