DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Boycott de la rentrée judiciaire par les magistrats italiens

Vous lisez:

Boycott de la rentrée judiciaire par les magistrats italiens

Taille du texte Aa Aa

Un “couac” s’est produit lors de l’ouverture officielle de l’année judiciaire en Italie. Mais le principal syndicat de la magistrature avait prévenu. Il a tenu promesse en mettant en scène son boycott. Dans presque tous les tribunaux, les magistrats ont quitté la salle dès qu’un représentant du gouvernement a tenté de prononcer son discours.
“C’est un geste symbolique, a expliqué le président du syndicat national des magistrats. Il s’agit de marquer notre désaccord avec des réformes destructrices, et de dénoncer les menaces à notre encontre qui sont quotidiennes de la part des hauts représentants de l’Etat”.

La dernière réforme qui fâche les magistrats italiens vise à raccourcir la durée des procès. L’intention paraît bonne mais si la réforme est votée, les procès contre Silvio Berlusconi seront naturellement annulés. “Tout le pays a besoin de cette réforme de la justice et il en a besoin maintenant, a insisté le ministre de la Justice de passage à L’Aquila. Nous ne devons avoir aucun doute, et ne pas essayer de faire marche arrière”.
Encore plus que les réformes, ce qui navre les magistrats, c’est l’aptitude du chef du gouvernement italien à les attaquer violemment, afin de détourner l’attention de ses ennuis judiciaires.