DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Suspension des échanges militaires entre la Chine et les Etats-Unis

Vous lisez:

Suspension des échanges militaires entre la Chine et les Etats-Unis

Taille du texte Aa Aa

Le ton est encore monté d’un cran entre la Chine et les Etats-Unis. Après l’annonce de nouvelles ventes d’armes américaines à Taïwan, Pékin a décidé de tirer un trait sur ses relations militaires avec Washington. La Chine, qui demande l’annulation pure et simple de ce contrat, a ajouté qu’elle comptait prendre des sanctions contre les sociétés d’armement américaines impliquées dans cette vente.

Les Américains préfèrent minimiser l’incident: “Nous n’avons pas consulté la Chine avant cette vente, affirme P.J. Crowley, porte-parole du département d‘état américain. Nous l’avons simplement prévenu de ce fait, au même moment que Taïwan.

Les Américains soulignent que cette vente permettra également de “maintenir la sécurité et la stabilité” entre l‘île et la Chine.

Même son de cloche à Taïpeï. “Cette vente d’armes va nous aider à renforcer notre défense militaire, en nous dotant d’un arsenal de dissuasion, a expliqué Ma Ying-Jeou, le président taïwanais. Elle nous permettra aussi d’aborder avec plus de confiance et de sérénité nos relations avec la Chine”

Ce n’est pas la première fois que la Chine hausse le ton avec les Américains. En 2008, Pékin avait déjà gelé ses relations militaires avec les Etats-Unis pendant plus d’un an après une vente du genre.

Ce nouvel arsenal comprend notamment une centaine de missiles Patriot et 60 hélicoptères Black Hawk.

Une opération extrêment juteuse: les Américains devraient empocher plus de 4 milliards et demi d’euros à l’issue de la vente.