DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

A Davos, fin des rumeurs sur un plan de sauvetage de la Grèce

Vous lisez:

A Davos, fin des rumeurs sur un plan de sauvetage de la Grèce

Taille du texte Aa Aa

Il n’y aura pas de plan de sauvetage européen pour assainir les finances de la Grèce, un message martelé à Davos par les dirigeants de la zone euro. Notre envoyé spécial au forum économique mondial, Constantino de Miguel, revient sur les craintes émises par certains spécialistes face au déficit public grec qui atteignait 12% du PIB en 2009 : “à Davos, certains économistes estiment que c’est une bombe à retardement qui pourrait faire imploser la zone euro”, explique-t-il. “La bombe ne va pas exploser, ont assuré des officiels de la zone euro et de l’OCDE à Euronews, mais à deux conditions : qu’il y ait davantage de solidarité dans la zone euro et davantage d’austérité dans les pays concernés”.

Le gouvernement de George Papandreou s’est engagé à ramener le déficit à 8,7% du PIB cette année, pour arriver à repasser sous les 3% prévus par le pacte de stabilité en 2012.

“Il y a encore quelques jours, on entendait dire que l’euro était trop fort, qu’il était surévalué sur les marchés, et tout d’un coup certains commencent à dire que la zone euro va être divisée. Cela n’aura pas lieu !” assure Joaquin Almunia, le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires. “La zone euro permet à toutes ses économies de faire face à la crise avec plus de ressources et d’aides. En échange, ces économies vont prendre leurs responsabilités et des mesures pour réguler les déséquilibres produits par la crise”.

La Commission européenne devrait ainsi exiger formellement cette semaine une baisse des salaires des fonctionnaires grecs d’après la presse du pays.