DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Grèce en appelle à la "solidarité contre la spéculation"

Vous lisez:

La Grèce en appelle à la "solidarité contre la spéculation"

Taille du texte Aa Aa

Au cours d’une conférence financière mardi à Athènes, le premier ministre grec George Papandreou a une nouvelle fois dénoncé “les attaques spéculatives sur les emprunts d’Etat grecs”. Il faut dire que mardi l‘écart entre les emprunts à dix ans grecs et allemands, s’est encore creusé : 344 points de base séparaient les deux types d’emprunt.

“La Grèce, a déclaré George Papandreou – sous sa propre responsabilité, et pour être franc, celle du précédent gouvernement – se trouve au centre d’une attaque spéculative sans précédent qui ne concerne pas que nous”.

Le prix Nobel d’Economie Joseph Stiglitz qui participait à cette conférence a aussi voulu souligner l’effort de solidarité nécessaire des pays de la zone euro vers ceux de ses membres les plus vulnérables, avant d’ironiser : “il n’y a aucune chance que la Grèce puisse résoudre les problèmes allemands. Si l’Allemagne est faible, il y aura moins de touristes venant d’Allemagne, la Grèce souffrira et la Grèce ne peut rien faire contre ça”.

Le ministre grec des finances s’est dit pour sa part favorable au lancement d’un emprunt obligataire par la zone euro en faisant valoir que les problèmes budgétaires de la Grèce concernaient l’ensemble de la zone. Bruxelles donnera son avis mercredi sur le plan d’austérité grec.