DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La source de l'aqueduc de Trajan enfin découverte


Sci-tech

La source de l'aqueduc de Trajan enfin découverte

C’est l’un des vestiges antiques les plus connus de Rome : la fontaine Dell’Acqua Paola sur la colline de Janicule. Jusqu‘à la Renaissance, un aqueduc l’alimentait : un édifice édifié par l’empereur Trajan en 109 après J.C. et reconstruit au début du 17ème siècle par le Pape Paul V.
La fontaine fut d’ailleurs rebaptisée par la suite, en hommage au souverain pontife.

A 30 km au nord-ouest de Rome, près du Lac Bracciano, deux documentaristes et archéologues amateurs britanniques viennent de faire progresser de manière spectaculaire, les connaissances sur l’aqueduc romain. Ils affirment avoir découvert sa source qui restait un mystère depuis des siècles. Elle se trouverait dans une chambre souterraine qu’ils ont mise au jour lors de l’exploration d’une église abandonnée. C’est avant tout la décoration des lieux qui a frappé les scientifiques : par endroit, les voûtes sont recouvertes de bleu égyptien, un pigment rare et coûteux.
La richesse de ces décors laisse penser que l’empereur Trajan est certainement venu ici pour l’inauguration de l’aqueduc.
“Quand on est descendu dans la chambre, raconte l’archéologue Mike O’Neill, on a commencé à réaliser que cette construction en galeries et ces canalisations dataient en fait de l‘époque romaine. Alors on a entamé d’intenses recherches, poursuit-il, on a beaucoup cherché dans les archives et les différentes bibliothèques de Rome. Et on est tombé sur un texte de 1667 qui nous décrivait exactement ce qu‘était ce lieu.”

L‘équipe a aussi mis au jour une galerie longue de 125 mètres directement reliée à ce qui constitue le début de l’aqueduc.
Les archéologues italiens confirment l’importance de la découverte. Pour Lorenzo Quilici, professeur de topographie antique à l’université de Bologne, l‘édifice a bien été construit à l‘époque de l’Empire romain et donc, ne date pas du Moyen âge comme on l’a longtemps cru.
“L’aqueduc de Trajan est l’avant-dernier grand aqueduc antique construit pour Rome. Mais on ne savait pas où se trouver les sources, explique Lorenzo Quilici. En fait, l’aqueduc n’avait pas qu’une seule source, mais il faisait le tour du lac pour collecter l’eau d’autres sources qui alimentaient le lac. Celle qui est la plus éloignée n‘était pas encore connue et c’est ça, la grande découverte.”

L’aqueduc de Trajan, l’un des onze édifices de ce type à Rome, a une valeur patrimoniale majeure, mais son état de conservation laisse parfois à désirer. Un élevage de porcs l’utilise même comme dépôt d’ordures. Les archéologues lancent un appel urgent à sa restauration.

Direction à présent le centre de Rome, pour un autre site que l’on appelait le Champ de Mars où un temple dédié aux nymphes fut construit dans la seconde moitié du deuxième siècle avant Jésus Christ, à l‘époque républicaine.

Ses vestiges accueillent le public désormais tandis que les archéologues continuent d‘étudier le site, notamment les colonnes, comme le souligne l’archéologue Marilda De Nuccio : “elles ont été construites en marbre “peperino”. Les rainures étaient comblées avec une large couche de plâtre, puis le plâtre était peint, explique-t-elle. Nous sommes désormais certains que Rome était à cette époque, totalement colorée et que toutes les sculptures et tous les éléments architecturaux étaient peints.”

Les archéologues connaissent bien la fonction des lieux. Pendant toute la période de l’Empire, le Temple des nymphes avait une grande importance dans la vie de Rome. C’est là qu‘étaient distribués le pain et le blé à la plèbe romaine.

Le choix de la rédaction

Prochain article
La main de Mme Röntgen

universcience

La main de Mme Röntgen