DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Toyota : les premières excuses venues du Japon

Vous lisez:

Toyota : les premières excuses venues du Japon

Taille du texte Aa Aa

Le géant automobile Toyota, mis en cause pour ses pédales d’accélération défectueuses s’est défendu d’avoir sacrifié la qualité au profit de la réussite. Au siège du constructeur à Nagoya, lors de la première déclaration depuis l‘éclatement de la crise, le vice-président de Toyota a tenté de sauver l’image de numéro un mondial, une place acquise depuis 2008.

“Dans l’idéal, nous aurions aimé apporter une explication plus tôt, a déclaré Shinichi Sasaki. Cependant on a donné la priorité aux mesures appropriées. Je présente mes excuses au nom de la direction pour ce retard.”

Depuis la semaine dernière, Toyota a rappelé plus de 9 millions de voitures dans le monde, à cause de la pédale d’accélérateur qui se coince lorsqu’elle est enfoncée.

Un rappel qui pourrait coûter au constructeur entre 800 millions et un milliard et demi d’euros. Et qui a entraîné un fait sans précédents : la suspension de la production et de la vente de huit modèles en Amérique du nord, mais les chaînes de montage pourraient redémarrer le 8 février.