DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vers la fin du tabou de l'homosexualité dans l'armée américaine

Vous lisez:

Vers la fin du tabou de l'homosexualité dans l'armée américaine

Taille du texte Aa Aa

Le chef d‘état-major des armées américain s’est prononcé devant le Sénat en faveur d’une levée du “don’t ask, don’t tell”. C’est ainsi que l’on nomme aux Etats-Unis l’interdiction faite aux soldats de révéler leur orientation sexuelle. “A mon avis, et c’est mon avis personnel, je crois que permettre aux gays et aux lesbiennes de servir ouvertement dans l’armée serait la bonne chose à faire”, a déclaré l’amiral Michael Mullen. “Je ne peux m’empêcher d‘être troublé par le fait que nous avons actuellement une loi qui force les jeunes hommes et les jeunes femmes à mentir sur ce qu’ils sont pour pouvoir défendre leurs compatriotes.”

Car les homosexuels américains ne sont pas autorisés à s’engager dans les rangs de l’armée. Pour le sénateur républicain, John McCain, le moment est mal choisi pour soulever la question. “Le système du “Don’t ask, don’t tell” est imparfait mais c’est une politique efficace et en cette période où nous exigeons de plus en plus de nos militaires, nous ne devrions pas abroger cette loi”.

C’est pourtant le voeu de Barack Obama, c’est ce qu’il a déclaré la semaine dernière dans son premier discours sur l‘état de l’Union.

Depuis 1993, plus de 13 000 soldats ont été renvoyés de l’armée parce qu’ils avaient révélé leur homosexualité.