DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Athènes placée sous quasi-tutelle budgétaire par Bruxelles


Le bureau de Bruxelles

Athènes placée sous quasi-tutelle budgétaire par Bruxelles

Placée en quasi-tutelle budgétaire par Bruxelles, la Grèce se veut néanmoins philosophe à l’image de Socrates.

Et pourtant les mois qui viennent s’annoncent difficiles. Athènes est placée sous surveillance par la Commission européenne et une procédure d’infraction a été ouverte pour statistiques de déficits non fiables.

La Grèce doit réduire son déficit supérieur de 12,7% aujourd’hui à moins de 3% en 2012.

Le commissaire européen aux Affaires économiques, Joaquin Almunia a réaffirmé son appui au programme grec de stabilité pour réduire son déficit. Nous considérons que c’est ambitieux mais réalisable. Cependant la façon d’aider, ce n’est pas seulement d’applaudir, c’est aussi mettre en place un instrument de surveillance et de suivi”.

Le gouvernement socialiste de George Papandréou devra soumettre un premier rapport dès le 16 mars. Un second est prévu le 16 mai puis ensuite un tous les six mois.

Le premier ministre s’est adressé à la nation hier pour lui faire part de la situation et des mesures économies supplémentaires : gel total des salaires des fonctionnaires, relèvement de l‘âge légal du départ à la retraite et augmentation des taxes sur les carburants.

Il s’agit d’un test sans précédent pour un pays de la zone euro.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Photo de famille sans Obama pour le prochain sommet UE-USA