DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le procès du crash du Concorde va se poursuivre normalement

Vous lisez:

Le procès du crash du Concorde va se poursuivre normalement

Taille du texte Aa Aa

Les demandes de nullité faites hier à l’ouverture des débats ont été reportées. Elles seront examinées à l’issue des audiences et lors du délibéré.

Plusieurs avocats de la défense dont celui de Continental Airlines avaient plaidé que l’ordonnance de renvoi ne prenaient pas en compte les éléments à décharge.

C’est cette lamelle perdue par un appareil de Continental Airlines sur la piste juste avant le décollage du Concorde qui aurait entraîné le crash comme l’explique cette animation.

La lamelle aurait fait éclaté le pneu de l’avion et provoqué un incendie selon les enquêteurs ce que conteste la compagnie Continental.

Son avocat affirme que l’incendie s‘était déclenché avant que le supersonique ne passe sur la lamelle… Il rappelle aussi que des défaillances avaient déjà été enregistrées sur des pneus du Concorde.

La technique est donc au coeur des débats dont sont absents les familles des victimes, aussi bien les 113 personnes à bord de l’appareil que les 4 employés de l’hôtel de Gonesse sur lequel le Concorde s’est écrasé le 25 juillet 2000.

Les 113 victimes en majorité allemande auraient été indemnisées par Air France ce qui n’est toujours pas le cas pour les quatre personnes tuées dans l’hôtel.