DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ukraine : Timochenko dénonce un risque de fraude électorale

Vous lisez:

Ukraine : Timochenko dénonce un risque de fraude électorale

Taille du texte Aa Aa

En Ukraine, le parti du Premier ministre Ioulia Timochenko accuse son rival de vouloir fausser le déroulement de la présidentielle. Le second tour du scrutin doit avoir lieu ce dimanche.

Ce mercredi, la formation emmenée par l’opposant Viktor Ianoukovitch a fait voter une modification de la loi électorale. Le changement vise à empêcher tout risque de blocage dans le fonctionnement de la commission électorale. “Jusque-là, explique Oleksandr Stoyan, député pro-Ianoukovitch, il fallait la présence d’au moins deux tiers des membres de la commission pour que celle-ci puisse fonctionner normalement. Qu’est-ce que cela voulait dire ? Et bien, si dans une région, deux des membres de la commission, étaient malades, alors la commission ne pouvait pas statuer. Imaginez que cela se produise dans une région où le bloc de Ioulia Timoschencko est majoritaire, le processus électoral aurait été bloqué. C’est pour cela qu’un changement s’imposait”.

Du côté de Ioulia Timochencko, on crie au scandale : ce n’est pas honnête de changer les règles du jeu durant la partie, dit-on en substance. L’actuelle Premier ministre compte d’ailleurs prendre à témoin les représentants des pays occidentaux, sur ce qu’elle appelle une “fraude annoncée”.

A l‘évidence, le ton se radicalise entre les deux candidats. Il y a quelques jours, Ioulia Timochenko avait traité son rival de “lâche”, car il ne s’est pas présenté à un débat télévisé.

De son côté, Viktor Ianoukovitch accuse la Premier ministre de ne pas vouloir assumer “l‘échec de ses politiques”.

Lors du premier tour, Ianoukovitch est arrivé en tête avec dix points d’avance sur Timochenko. S’il s’impose dimanche, ce sera pour lui une revanche sur l’histoire. Il y a cinq ans, son élection avait été jugée frauduleuse, et il avait été balayé par la révolution orange.