DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Haïti : les autorités s'agacent de l'effervescence autour de l'affaire des missionnaires américains

Vous lisez:

Haïti : les autorités s'agacent de l'effervescence autour de l'affaire des missionnaires américains

Taille du texte Aa Aa

En Haïti, les dix missionnaires américains soupçonnés d’avoir enlevé des enfants ont été déférés ce jeudi devant la justice à Port-au Prince. Le juge doit se prononcer sur la suite à donner à cette affaire.

Ces Américains ont été interpellés la semaine dernière près de la frontière dominicaine. Dans leur car, une trentaine d’enfants haïtiens, présentés comme des orphelins, ce qui n’est apparrement pas le cas. Ils peuvent être poursuivis pour trafic d’enfants.

En guise de défense, les suspects disent avoir été victimes d’une machination. “Ce sont eux, les victimes”, soutient leur avocat, Edwin Coq. Il ajoute : “ils étaient venus ici pour aider les gens. Et à Pétionville, un pasteur leur a rédigé une lettre indiquant qu’ils étaient autorisés à partir avec les enfants”.

En tout cas, en coulisse, les tractations se poursuivent entre Washington et Port-au-Prince, pour trouver une issue à ce dossier.

Reste qu‘à Haïti, on s’agace un peu de toute l’effervescence autour de cette affaire. “C’est comme si c‘était une distraction, regrette le Premier ministre haïtien, Jean-Max Bellerive. On parle davantage de ces dix Américains que du million de personnes encore sans-abri !”

Par ailleurs, Bill Clinton a été chargé par le secrétaire général de l’ONU, de coordonner l’aide internationale à Haïti. Ban Ki-moon a demandé à l’ancien président américain à la fois de gérer l’urgence, mais aussi de superviser les actions de reconstruction à long terme.

Le séisme du 12 janvier a fait plus de 200 000 morts et des dégâts matériels considérables. Une conférence des donateurs est prévue en mars à New-York, pour faire le point sur l’aide à la reconstruction.