DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les frictions se multiplient entre Washington et Pékin

Vous lisez:

Les frictions se multiplient entre Washington et Pékin

Taille du texte Aa Aa

Quelle semble loin la poignée de mains entre Barack Obama et Hu Jintao. Le climat s’est depuis nettement refroidi entre Washington et Pékin. De l‘économie à la finance en passant par bien sur par la politique. Les deux puissances ne sont vraiment plus sur la même longueur d’ondes.

Le porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères a dénoncé les accusations du président Obama concernant la politique de change de Pékin qui sous évaluerait largement le yuan. Même opposition aux accusations de protectionnisme avec en guise de réponse une pique sur le déficit américain financé en grande partie par la Chine.

Barack Obama avait lui durcit le ton hier soir visiblement de plus en plus agacé par l’attitude des autorités chinoises. “L’une des difficultés que nous devons traiter au plan international, c’est le cours des monnaies et la façon avec laquelle les cours s’ajustent, pour faire en sorte que les prix de nos produits ne soient pas artificiellement gonflés et que les prix des produits chinois ne soient pas artificiellement réduits, ce qui constitue un vrai désavantage”.

Les contentieux économiques s’ajoutent aux dissensions politiques. Pékin s’oppose ainsi à toute rencontre entre Barack Obama et le Dalai-lama que la Chine qualifie de “séparatiste”. La Maison Blanche confirme qu’une entrevue sera organisée lors de sa prochaine visite aux Etats-Unis.

Autre pomme de discorde, Taïwan que Pékin considère comme partie intégrante de son territoire. Les autorités chinoises rappellent qu’elles sanctionneront les entreprises américaines impliquées dans l’important contrat d’armement concluré cemment entre Taipeh et le Pentagone.