DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Présidentielle ukrainienne : une nouvelle révolution orange en cas de fraude (Timochenlo)

Vous lisez:

Présidentielle ukrainienne : une nouvelle révolution orange en cas de fraude (Timochenlo)

Taille du texte Aa Aa

A trois jours du deuxième tour de la présidentielle ukrainienne, Ioulia Timochenko brandit la menace de la rue face à son adversaire. La première ministre, égérie de la révolution orange, l’a fermement mis en garde contre toute tentative de fraude.

“Si Viktor Ianoukovitch veut une bataille honnête, nous sommes prêts à l’affronter. Mais s’il essaie de tricher, nous serons capables de lui opposer une résistance comme il n’en a jamais connu, même pas en 2004,” a-t-elle martelé.

Viktor Ianoukovitch, qui à l‘époque s‘était vu confisquer sa victoire à la présidentielle par le mouvement de protestation, se contente depuis plusieurs jours de qualifier d’hystériques les déclarations de Ioulia Timochenko. Au premier tour, le candidat pro-russe l’a devancée de 10 %. Un avantage que les reports de voix pourraient annuler.

De grands défis attendent le vainqueur : il lui faudra convaincre le FMI de reprendre les versements d’une ligne de crédit de 12 milliards d’euros pour relancer une économie exsangue. Il lui faudra aussi faire preuve de diplomatie pour ménager Moscou tout en se rapprochant de l’Union européenne, à laquelle les deux candidats disent vouloir adhérer.